Comment augmenter ses chances de 20 à 60 % d'être engagé par une candidature spontanée ? la révolution numérique vue à travers ecoEmplois

Comment augmenter ses chances de 20 à 60 % d'être engagé par une candidature spontanée ? la révolution numérique vue à travers ecoEmplois
05 Mar 2021 | Communication du mois | Paco Mermoud
 
Comment augmenter ses chances de 20 à 60 % d'être engagé par une candidature spontanée ? la révolution numérique vue à travers ecoEmplois

 

La candidature spontanée, vieille comme le monde est encore largement répandue dans le marché du travail. Elle représente environ 20% des engagements et pourtant elle reste à la traîne derrière ses homologues, l’annonce (internet ou papier) 40% et le réseautage 30%. Comment pouvons-nous expliquer cela ?

 

La candidature spontanée définition :

Une candidature est dite spontanée lorsque le candidat vient de sa propre initiative proposer ses services à une entreprise qui n’offre pas forcément un job correspondant à sa demande. 

 

Mais quel est le problème engendré par ces candidatures spontanées actuellement ?

Le problème, justement, est que ces candidatures sont dans la plupart des cas non désirées par l’entreprise. Elles devront néanmoins être gérées ! Ceci entraîne plusieurs complications.

 

D’une part, il va falloir lire et comprendre l’objet de la demande, puis saisir la candidature dans le système, pour finalement répondre et classer le tout (cv papier et autres documents) dans un classeur. Tout cela sans même avoir eu un premier contact direct avec ledit candidat. Cette démarche a un coût, prend du temps aux recruteurs et autres agents d’exploitation déjà bien occupés à leurs tâches. Vous penserez peut-être qu’il n’y a pas là matière à s’alarmer, cependant si nous prenons quelques chiffres, pour une entreprise de taille moyenne comme nous, cela représente 3 appels, 3 e-mails ainsi que 3 lettres/jour. Cela correspond donc, si on traite correctement les demandes, à une dépense de CHF 60.00/jour soit CHF 20'000.00/an pour traiter et répondre à des candidatures qui ne sont, par définition, pas demandées. 

 

D’autre part, bien souvent, ces demandes n’arrivent pas au bon moment. En effet, une candidature reçue aura une durée de vie d’une semaine après laquelle elle se retrouvera, dans la majorité des cas, dans un classeur ou une base de données où elle se fera très vite oubliée ! Le problème ici est interne aux entreprises qui, dans bien des cas, peinent à classer efficacement ces demandes, qui rappelons-le, se ressemblent toutes les unes aux autres de par leurs formules standardisées et leurs manques d’originalité.

 

Les candidatures sont donc, pour les entreprises actuelles et les candidats, un énorme gâchis d’effort, de temps et d’argent. Beaucoup d’entreprises choisissent donc la facilité et jettent directement toutes les demandes n’arrivant pas en temps opportun à la poubelle sans même les avoir ouvertes. Cependant, ce constat choquant pourrait bien changer.


 

Le digital à la rescousse des candidatures spontanées ! 

Conscients de la situation, certains patrons d’entreprise ont décidé d’agir et d’y mettre les moyens. Cela a, par exemple, été le cas pour Patrick Mermoud - CEO de eco2net SA qui, ayant par le passé, travaillé dans une agence de placement, il était particulièrement sensible à la problématique. C’est pour cela qu’il décida de mettre en place avec son équipe, un nouveau logiciel utilisant tous les derniers avantages de la révolution numérique. EcoEmplois était né !

 

En effet, il est maintenant possible de créer des « data base » (bases de données) puissantes et interactives dans lesquelles on peut enregistrer et classer les demandes de candidats ainsi que leurs compétences, zones d’intervention et autres informations nécessaires à l’application du travail souhaité. Les candidatures spontanées, initialement coûteuses et éphémères, deviendront enfin durables et utiles, à la dynamique de l’entreprise. Elles seront facilement traçables et permettront, le moment venu, de simplifier la vie du recruteur qui trouvera en quelques clics la liste des candidats motivés et déterminés à décrocher le job. Tout le monde en ressort donc gagnant !

 

La pré-audition ou pourquoi pouvons-nous dire que ecoEmplois rend le recrutement plus humain ?

La vraie révolution de ecoEmplois se situe dans les valeurs que ses créateurs ont voulu lui apporter. Bien souvent, le recrutement peut paraître froid et déshumanisant, tout le monde étant traité comme un simple dossier comme les autres, éclipsant ainsi les particularités et les compétences individuelles. Et pour cause, les demandes sont nombreuses et les candidats doivent être exhaustifs.

 

C’est pour contrer cela que ecoEmplois a la particularité d’ajouter une pré-audition spécialisée prenant en compte, non seulement de la volonté du candidat mais aussi les différents postes qu’il ou elle aura sélectionnés(es). Celui-ci pourra donc avancer dans une liste de questions rétroactives et exhaustives lui permettant d’exposer toutes les compétences qu’il a acquises par le passé et qui pourront servir à la bonne exécution du travail qu’il cherche. Ceci fait donc office de premier contact avec le candidat qui peut alors démontrer ses compétences et sa motivation à travailler dans l’entreprise !


 

20 à 60 % d’engagement par candidature spontanée

Un tel système s’avère tellement efficace qu’il en retourne les statistiques. La candidature spontanée devient non-seulement un moyen efficace pour compléter notre équipe mais elle devient aussi plus économique que la traditionnelle annonce !

 

Alors que le CV papier n’avait qu’une durée de vie d’une semaine, la candidature digitalisée a une durée de vie initiale de 6 mois et peut être prolongée par le candidat pour une durée égale, autant de fois qu’il le souhaite sans pour autant lui redemander à chaque fois toutes ses informations. Il a donc de plus grandes chances d’être engagé ! (40% de plus comparé à l’ancien système chez nous par exemple). 


 

Augmenter ses chances d’engagement ne lui coûtera pas plus de quelques minutes supplémentaires. Il devra tout de même se créer un profil clair et répondre à quelques questions supplémentaires selon les jobs qu’il/elle convoite. Ce temps excédentaire par rapport à l’ancienne méthode sert aussi à montrer l’engagement et la motivation du candidat qui pourra alors devenir, une semaine, un mois voire des années plus tard, un collègue de travail.

 

Le petit plus écologique

Cette nouvelle façon de faire a aussi pour avantage d’économiser bon nombre de classeurs et de feuilles de papier ainsi que bien d’autres matériels de bureau. Alors il n’y a pas matière à hésiter, faisons tous un pas en avant et passons tous à la candidature éco-responsable entièrement numérisée !

 

Venez voir par vous-même !

Pour les plus curieux d’entre vous, n’hésitez pas à visiter notre site internet eco2net.ch, à cliquer sur la rubrique « job » afin de créer votre profil et constater par vous-même les avantages d’un tel logiciel !

 

Si vous avez néanmoins d’autres questions ou si vous êtes intéressé à en savoir plus sur ce nouveau service, nous restons disponibles par téléphone au 024 445 21 16 ou par mail askyourquestion@eco2net.ch.


 

Partager sur les réseaux sociaux
Devis Gratuit